Président du groupe FN au Conseil régional d’Aquitaine, Secrétaire départemental de la Gironde, Jacques Colombier est aussi Conseiller municipal de Bordeaux. Lors de la séance du 29 mai, il a tenu à rappeler un certain nombre de vérités, bien embarrassantes pour les tenants du masochisme anti-national.

Le responsable frontiste est intervenu dans le cadre du débat autour du rapport commandé par le maire, après des mois de consultations et de réflexions, sur l’implication de la ville dans la traite négrière. « Le commerce d’esclaves réalisé par les blancs ne peut être soustrait du commerce mondial de l’esclavage à travers les siècles pratiqué par d’autres peuples sur d’autres continents » a souligné Jacques Colombier. Travaux d’historiens à l’appui, l’élu FN a rafraîchi les mémoires défaillantes en relevant que les musulmans ont réduit en esclavage, du 9ème au 19ème siècle, 17 millions de noirs , mais aussi des blancs et d’autres groupes ethniques. Que les royaumes africains eux-mêmes se livrèrent à ce commerce, qui a concerné quelques 4 millions de personnes, pour leur compte ou celui des négriers européens ou arabes. Enfin que la traite atlantique pratiquée par les Européens, du 16ème au 19ème siècle, « a concerné « 11 millions de personnes en provenance d’Afrique ». « Ce rappel historique n’est pas sans importance » a affirmé Jacques Colombier « car sans minimiser en quoi que ce soit la barbarie de ces pratiques, les Européens n’ont pas été les seuls, loin de là, à la pratiquer. D’autres peuples de l’Empire Ottoman, du Maghreb ont de même par millions pratiqué cette traite.

L’honnêteté intellectuelle et la vérité historique doivent donc prendre le pas sur toute démarche anti-blanc de repentance sélective et perpétuelle ».